Notre collègue, Philippe Lhoste, assure actuellement la présidence de l'association « Promatta international » dévolue au développement de la traction animale dans le monde. Il nous donne des nouvelles de cette association que nous vous communiquons :


Chers collègues et amis,
Je vous ai de temps à autres informés des activités de notre association « Prommata International ».
Malgré notre modeste taille et nos moyens réduits, malgré le décès (en mai 2022) de notre président Jo Ballade, nous poursuivons sur ses traces nos activités auprès de paysans du Sud pour tenter d’améliorer leurs conditions de production par la maitrise de la traction animale et l’amélioration de son équipement.
Bien amicalement, Philippe
 
PS.
Je vous transmets en PJ le rapport moral que j’ai rédigé, assurant l’intérim de la présidence, jusqu’à l’AG.
 
 

Nous vous signalons la sortie récente de deux ouvrages de nos collègues Christian Pieri et Francis Ganry qui se démarquent de l’ambiance actuelle de matérialité, de repli communautariste ou d’individualisme qui imprègnent l’espace public et médiatique.

Jacques Chantereau

 

Je suis sorti...  Cœur à l'écoute et livre en poche

Auteur : Christian Pieri

Éditeur : Saint-Léger Editions

Date de parution : 21/08/2021

227 pages

Pierilivre1Au cours d’une longue vie professionnelle consacrée à la recherche et au développement en pays en voie de développement (en Afrique, Amérique latine et Asie), l’auteur a été confronté à de nombreuses cultures et spiritualités qui ont questionné sa foi chrétienne. Divers écrits lui ont permis de faire la synthèse de ses connaissances, scientifiques mais aussi spirituelles, en relation avec son expérience professionnelle et humaine. De retour en France, à Montpellier, l’auteur s’est engagé, un peu par hasard, comme bénévole au Secours catholique pour participer à l’accueil des gens de la rue en précarité, puis de migrants arrivant dans cette ville. Ces rencontres directes de personne à personne, hors de tout cadre institutionnel et professionnel, ont apporté une lumière nouvelle et inattendue sur son expérience passée et sa vie de croyant. Un nouveau parcours de vie s’est ouvert, apportant joies inattendues, discernement et lumières spirituelles.

Ce livre parle des étapes et des conséquences de ces sorties vers « les périphéries ». L’auteur a assimilé cette démarche à un parcours en haute montagne passant par trois refuges qu’il a dénommés : « Sorties et rencontres », « Parole partagée », « Prière ». Ce parcours est celui d’un homme marié, aujourd’hui arrière-grand-père. Il est personnel, sans prétention didactique. L’auteur l’a écrit pour sa famille, ses amis et d’autres chercheurs de Dieu, pour leur donner éventuellement le désir de trouver leur propre chemin spirituel, en relation avec leurs compagnons de route, incluant celle avec Jésus, en paroles et en actes selon les évangiles et l’Ancien Testament.

  

Au cœur de notre vie – Les signes de Dieu au quotidien

Auteur : Francis Ganry

Éditeur :  Saint-Léger Editions

Date de parution : 04/03/2021

146 pages

Ganrylivre2Comment distinguer les signes de Dieu dans sa vie ? Une des réponses à cette éternelle question nous est donnée par Carl Jung à propos de la synchronicité : « L’occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit. »

Ce recueil illustre à sa manière des applications de cette définition. Francis Ganry revient ici sur son expérience personnelle à travers dix récits dont le fil conducteur est le cheminement spirituel d'une vie, sa vie. Dans chacune d'eux, il prend le lecteur par la main et l'entraîne dans son expérience, intentionnellement balisée a posteriori pour tenter d'en montrer le caractère surnaturel ou, du moins, dépassant les possibilités simplement humaines. Ainsi laisse-t-il le lecteur, qui connaîtra alors son histoire, libre de confirmer ou d'infirmer sa « divine » conclusion.

L’intention de l'auteur n'est pas de raconter sa vie qui, en dehors de la sphère privée, n'intéresse personne mais de répondre à une nécessité intérieure, celle de témoigner sur sa certitude, lui le scientifique, d'avoir reçu des signes de Dieu, et ce avec d'autant plus de ferveur que notre monde actuel est éloigné du sens de la vie et de toute transcendance.




Résumé du livre

Alors que la maladie d'Alzheimer de sa femme Antonietta progresse, Gérard Haddad prend la plume pour écrire à celle qui ne parle déjà plus. Ces lettres retracent la lente progression de la maladie : d'abord le déni, puis la lutte, les traitements et l'espoir de revivre « comme avant », puis les rechutes et l'entrée à l'Ehpad, peu avant l'épidémie de Covid et l'absolue solitude qu'elle impose pendant plusieurs longs mois.

Étrangement, du creuset de la maladie émerge un nouvel amour, triomphant de tous les malentendus des années de vie partagées. Les souvenirs des moments de grâce affluent alors, et chaque instant de vie à partager encore prend une intensité et une profondeur insoupçonnée.

Un texte poignant, qui dit toute la force d'un amour conjugal confronté à la maladie.

 

Claire Mallet a un indéniable talent pictural qu’elle a, entre autres, exercé au cours des différentes affectations de son mari, Bernard Mallet, adhérent de l’Adac et président de l’AFT (Association des Forestiers Tropicaux et d'Afrique du Nord). Nous la remercions d'avoir autorisé l'Adac à présenter quelques-unes de ses œuvres.

Cliquer sur l'image 

clairemallet

piombo livre

Ancien chercheur, aujourd’hui retraité, Georges Piombo vient de sortir un premier roman intitulé ‘’Mon histoire, c’est l’histoire d’un amour’’. Cet ouvrage, largement autobiographique, est une ode à son épouse emportée par la maladie, à ses enfants, à l’existence en général… écrit avec élégance et légèreté.

Dans la vie de Georges Piombo, il y a eu le Cirad. Ou plutôt le Gerdat, ancêtre de l’actuel centre de recherche agronomique, où il entre en 1975 comme technicien. Et auquel, dit-il, il doit beaucoup : « J’ai pu progresser en interne, passer des concours pour devenir chercheur ».

C’est là qu’il se forme et qu’il noue de solides amitiés, des souvenirs de franche camaraderie, une envie jamais tarie d’apprendre, de découvrir. « J’étais un rat de laboratoire jusqu’aux huit dernières années, avant ma retraite prise en 2013, où j’ai intégré une UMR et participé à des congrès en tant que modeste expert des lipides car il en existe des bien plus calés que moi ! ».

L’écriture comme une thérapie

Dans la vie de Georges Piombo, il y a l’écriture. Elle est arrivée comme une bouée de sauvetage, une thérapie après la perte de celle qui partageait tout de son existence, sa femme chérie emportée par la maladie. « Cela me tordait les tripes que l’on puisse l’oublier. Elle était discrète et n’aurait peut-être pas aimé que j’écrive sur elle… mais j’ai eu l’aval de nos enfants, mes premiers relecteurs ».

Il l’écrit, la décrit. Elle est là au fil des pages. Même quand c’est en filigranes. Non pas comme un fantôme errant, mais bien vivante. Pétillante. Présente. Les personnages, les récits révélés sont quelques peu romancés. L’identité des enfants changée. Mais l’essentiel reste : la profonde affection que Georges porte à sa moitié, le combat de cette dernière contre la maladie, l’amour qu’il voue à leurs gamins adoptés, les siens et ceux qu’il accompagne notamment au conseil municipal des jeunes de sa commune.  

Dans la vie de Georges Piombo, il y a la musique. Elle s’entend dans le titre de ce premier ouvrage ‘’Mon histoire, c’est l’histoire d’un amour’’ comme au fil des mots. Elle rend l’histoire élégante et légère. Georges compose ses chapitres avec fluidité, avec un ton, une sonorité qui n’effacent pas sa peine mais balaient le pathos. Ce qui fait que le lecteur se laisse emporter et tourne les pages d’une vie qui n’est peut-être pas la sienne mais où il peut, un tant soit peu, se reconnaître.

Note : Le livre est disponible sur le site des éditions éditions Le livre et la plume. Une partie des bénéfices sera reversée à l’association "Les chrysalides" qui accompagne les malades atteints de cancers.

Publié le 07/06/2021

photothequeCent nouvelles photos viennent d'être déposées dans la photothèque. Le pays le plus représenté est le Sénégal où 35 clichés illustrent essentiellement la vie du centre agronomique de Bambey de 1952 à aujourd'hui. Grâce à la contribution de Philippe Demombynes, des images nous replongent dans des événements historiques de la station comme la visite de Pierre Pflimlin, alors ministre de l'Agriculture, en 1952 ou les premières Journées du machinisme agricole en septembre 1958. Nous pouvons y voir René Tourte au début de sa si impressionnante et productive carrière.

Un autre apport notable est celui de Pierre Charmetant qui, avec plus d'une vingtaine de photos, nous fait mieux connaître la Tanzanie où il fut en poste à la fin des années 1990. Maurice Tardieu, lui, enrichit le fond iconographique de plusieurs pays africains dont le Maroc.

Enfin, par l'intermédiaire du fils de Bernard Simon, un évènement capital pour le Cirad est rappelé par des images de l'inauguration du centre de Montpellier en avril 1975. La photothèque compte aujourd'hui 3580 images.

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire la légende avec le pointeur 

 Photo 1 1952   Collègues Sénégal 187  Photo 2 1958   Collègues Sénégal 190 Photo 3 1958   Bambey 54
Photo 4 2021   Bambey 69  Photo 5 1955   Rabat 4  Photo 6 1975   Gerdat 12
 Photo 7 1975   Irfa 3 8 1999   Melbourne 5Photo 8 1997   Songea 1  Photo 9 1997   Tarangire 6

 

 

 

 

Mon histoire, c'est l'histoire d'un amour de Georges Piombo. Éditions Le Livre et la Plume (septembre 2021).160 p..

Lettres à ma disparue de Gérard Haddad. Edition Rocher (septembre 2021).  

Je suis sorti... Cœur à l'écoute et livre en poche de Christian Pieri. Saint-Léger Editions (aôut 2021), 227 p.

Vivre avec les forêts tropicales. Il s'agit d'un ouvrage collectif de l'UR "Forêts et société (printemps 2021).

Au cœur de notre vie – Les signes de Dieu au quotidien de Francis Ganry. Saint-Léger Editions (mars 2021), 146 p.

Pour une écologie du sensible de Jacques Tassin. Edition Odile Jacob (janvier 2020).

À la rencontre des forêts méditerranéennes de Jean Bonnier, Edition Les impliqués (janvier 2020), 301 pages.

Toutes le bières moussent-elles ? 80 clés pour comprendre les bières de Jean-Paul Hébert et Dany Griffon Editions Quae (novembre 2019), 240 p.

Beldum de Bernard Faye, Spinelle Editions (2019), 188 p. Un roman qui se passe au Niger dans les années 70. 

Le bananier plantain. Enjeux socio-économiques et techniques, expériences en Afrique intertropicale, de Moïse Kwa et Ludovic Temple. Éditions Quæ, CTA (2019). Presses agronomiques de Gembloux, 184 p.

L'odyssée des plantes sauvages et cultivés de Serge HamonIRD Editions et Quae (2019), Serge Hamon est généticien à l'IRD. Ecouter l'interview.

Les fleurs d'une vie. Poèmes de Roger Bertrand, Editions Domens (2018). 

Ismaël et Isaac. La possibilité de la paix de Gérard HaddadPremier Parallèle (2018), 150 p. Gérard Haddad, médecin psychiatre, est un ancien de l'Irat.Ecouter l'interview.

Encyclopédie des plantes Alimentaires de Michel Chauvet, Belin (2018), 700 espèces du monde entier et 1700 dessins. ichel Chauvet est un confrère ethno-botaniste de l'Inra, anciennement à Amap.

Manifeste pour les nouvelles ressources, ouvrage collectif, Cherche midi (2018), collection Beaux livres, auquel a participé notre collègue historien du climat à l'IRD : Alain Gioda.  

Des mondes oubliés : Carnets d'Afrique de Christian Seignobos, IRD Editions / Parenthèses (2017), 312 p.

A quoi pensent les plantes ? de Jacques Tassin, Editions Odile Jacob (2016), 155 p.    

Proverbes Wolof