photothequeCent dix nouvelles photos ont été déposées au mois de décembre dans la photothèque de l’Adac. Cet apport permet d’illustrer pour la première fois deux pays : La Gambie et la Turquie (M. Lecoq). D’autres points sont à signaler notamment des photos de la station de Bambey au Sénégal, certaines étant rares car datant des années 1950 (J. Appert). L’Australie (G. Blaha), le Burkina Faso (C. Poisson), le Mali (P. Siband), la Polynésie et surtout l’Indonésie (J.J. Perriot) se sont enrichis de nouvelles images. Pour ce dernier pays, des photos fort dépaysantes prises en Irian Jaya qui est la partie indonésienne de la Nouvelle-Guinée font découvrir le pays Papou. La France n’a pas été oubliée avec des photos du Cirad à Paris en 1991 (J.C. Monnet). La photothèque compte maintenant 2760 photos.

Parmi ces photos, nous avons choisi d'en montrer quelques unes ici (positionner le pointeur sur la photo pour en lire le titre et cliquer pour l'agrandir).
 
Indonésie  2003  Réunion villageoise 2 Indonésie 2003 Réunion villageoise 4 Sénégal  1950 Thérèse Appert
Sénégal  1974 Francis Ganry Sénégal 1974 René Tourte et Robert Nicou Sénégal  CRA Bambey 1950

 

 

 

 

Encyclopédie des plantes Alimentaires, Belin éditeur, de notre confrère ethno-botaniste de l'Inra, anciennement à Amap : Michel Chauvet (700 espèces du monde entier, 1700 dessins), paru le 26 septembre 2018.

Manifeste pour les nouvelles ressources, ouvrage collectif auquel a participé notre collègue historien du climat à l'IRD : Alain Gioda et qui est paru dans la collection Beaux livres chez le Cherche midi, le 29 novembre 2018.

L'odyssée des plantes sauvages et cultivés, IRD Editions et Quae, de Serge Hamon généticien à l'IRD, paru le 10 janvier 2019. Ecouter l'interview.

 ouvrages inra&ird


Thérèse Appert était une figure resplendissante du groupe les Anciens de Bambey, une figure resplendissante tout court, jusqu'à encore récemment, active, notamment sur internet. On la voit sur la photo ci-contre en 2013 lors de la sortie d’Arcachon, organisée précisément par Thérèse et son mari. Elle nous a quittés en août dernier.

Thérèse était une écrivaine hors pair qui nous a livré dans La Tornade sèche, un récit d’une saveur incomparable, grâce à un style d’une grande puissance d’évocation.cnrabambey1

Jean, son mari, est heureux d’autoriser l’Adac à publier en ligne, en accès enregistré, ce livre.

L’objectif de Thérèse Appert en écrivant ce livre était d'offrir à ses proches un album vivant, sur trois générations, qui ait à la fois la force des images et la pérennité du témoignage écrit. Son talent à manier le verbe lui a permis de répondre à ces deux exigences. 

cnrabambey2Ce livre nous transporte dans l’Afrique des années 50 (le Sénégal en l'occurrence), un monde à la fois proche et lointain, celui de la vie simple rythmée par la nature, les traditions et le protocole, dont nous gardons la nostalgie. Au-delà de ce témoignage familial et historique, ce livre retrace l'époque cruciale de l'émancipation de la femme à travers la saga d'une jeune épouse, puis d'une maman, qui doit affronter les us et coutumes de l'époque pour aller vivre dans les « pays chauds » et entreprendre une nouvelle vie faite de ruptures,
d'aventures, de joies, de souffrance.

 

Lire le livre 

document pdf feuilletable

document pdf brut

extraits du livre

Nos collègues, R. Billaz et P. Lhoste, infatigables serviteurs du développement, nous ont contacté pour nous informer de la relance de Prommata International (Association pour la Promotion du Matériel Moderne en Traction Animale). Cette association fondée en 1991 par Jean Nolle (1918-1993), ingénieur-technicien engagé qui avait commencé sa carrière en Casamance (Sénégal) dans les années 50, vise à promouvoir la traction animale agricole autonome avec le recours à des outils simples, polyvalents, constructibles et réparables sur place. Prommata International contribue ainsi à l’intégration agriculture élevage. R. Billaz et P. Lhoste viennent d’y prendre des responsabilités. Ils nous informent que l’association, forte de ses interventions passées dans les pays du Sud, a des projets conséquents en perspective au Burkina Faso, à Madagascar, au Mexique… Les ressources financières ont besoin d’être sécurisées. A cette fin, il est fait un appel à contributions, qu’il s’agisse d’adhésions fidélisées ou de donations exceptionnelles (voir la plaquette jointe). Nous relayons bien volontiers cette demande de soutien en vous précisant que des reçus fiscaux seront transmis aux donateurs car l’association est d’intérêt général.