A l origine de la violenceÀ L´ORIGINE DE LA VIOLENCE : D’Oedipe à Caïn, une erreur de Freud ?

Gérard Haddad

Éditeur : Editions Salvator

Collection / Série : forum

192 pages
Date de parution : 01/2021



"Et si Freud s'était trompé ? En faisant du meurtre du Père, dans son essai Totem et tabou, l'acte fondateur des civilisations, n'est-il pas passé à côté d'un fait majeur ? Pour Gérard Haddad, qui développe ici les intuitions de ses recherches précédentes, c'est bien la haine fratricide, le « complexe de Caïn » qui explique l'origine de la violence, plutôt que le seul complexe d'OEdipe. Frappé par la dimension fraternelle présente chez les auteurs des actes terroristes et les conflits entre les trois religions monothéistes, Gérard Haddad invite à replonger aux sources des mythes et des grands récits bibliques pour mieux questionner en profondeur la pensée psychanalytique. Avec au passage cette interpellation vigoureuse lancée à nos sociétés : ne sont-elles pas malades aujourd'hui d'avoir tant mis en avant le thème de la « mort du Père », néfaste pour l'éducation et la transmission d'un esprit de fraternité ?"

 

Petit rappel sur Gérard Haddad, notre collégue de l'Adac

Gérard Haddad, anciennement agronome du riz en Casamance à l’Irat, à Séfa de 1965 à 1967 puis à Djibelor de 1967 à 1969, est devenu ensuite médecin-psychiatre reconnu. A ce titre, il a écrit de nombreux ouvrages dont un petit essai sur le rapport entre agronomie et psychanalyse "Tripalium" Ed François Bourin que nous avons présenté sur notre site (en mode enregistré). Il collabore aussi au magazine bimestriel « La Revue » qui publie des analyses politiques, économiques, scientifiques et culturelles avec un intérêt particulier à l’Afrique et au Moyen-Orient. Marquant sa fidélité à sa première vie professionnelle, Gérard Haddad a, dans le numéro 76 de mars-avril 2018, rédigé un article élogieux sur la somme monumentale de René Tourte « Histoire de la recherche agricole en Afrique tropicale francophone. 

 

N‌otre collègue et adhérent Maurice Tardieu vient de perdre son camarade, Pierre Bezot. Nés la même année à Marseille, Ils se connaissaient depuis le lycée. Ayant fait les mêmes études universitaires et rentrés ensemble à l'orsom (devenu plus tard Orstom), ils étaient restés en relation étroite même quand leur carrière divergea : l'Irat puis le Cirad pour Maurice Tardieu et l'Inra pour Pierre Bezot. Affecté par la disparation de son ami, Maurice Tardieu lui adresse publiquement un dernier adieu. Maurice Tardieu avait prévu de me faire rencontrer Pierre Bezot que j'étais intéressé de connaitre. Sauf erreur de ma part, il fut le premier sélectionneur, dans les années 1960, à avoir caractérisé précisément les particularités photopériodiques des sorghos locaux pluviaux d'Afrique de l'Ouest. A ce titre, il fut un précurseur.

                                                                                                               Jacques Chantereau

Pour lire l'hommage de Maurice Tardieu, cliquer ici

phototheque150 nouvelles images viennent d’être téléchargées dans la photothèque de l’Adac. Entre autres, nous avons eu un apport de Pierre Charmetant qui enrichit le fonds sur la Martinique et illustre pour la première fois la République démocratique du Congo. De plus, le Cameroun a bénéficié d’une contribution importante de photos concernant notamment le pays bamiléké et la ville de Dschang en 1966-67 à la fin d’un conflit qui avait meurtri la région. Ces clichés ont été fournis par Jean-Marie Bidaux, un ancien de l’Irat alors en poste sur place, qui les a légendés. Ses commentaires nous replongent dans l’ambiance de l’époque. Enfin plus émotionnellement, nous pouvons retrouver des collègues et amis récemment et malheureusement disparus (Claude Foury, Bernard Hau, Michel Havard, Alain Sizaret). La photothèque compte maintenant 3370 photos.

 
Parmi ces photos, nous avons choisi d'en montrer quelques unes ici (positionner le pointeur sur la photo pour en lire le titre et cliquer pour l'agrandir).
 
 1966   Dschang 20  1966   Pays Bamiléké 7 1966   Pays Bamiléké 14
1967   Mbapit 1  1978   Delta Zaïre 4  1983   Collègues Sénégal 184
 1983   Fort de France 15 8 1999   Melbourne 52002   Montpellier Cirad 121 2007   Montpellier Cirad 124
 2009   Montpellier Cirad 125    

 

 

 

 

louissauger

L'Adac honore la mémoire de Louis Sauger en présentant l'ouvrage que René Tourte* lui a consacré en évoquant ses études et son ascension professionnelle. Homme de science, spécialiste de génétique végétale, c'était un agronome complet, bâtisseur de la recherche agronomique sénégalaise moderne.
Jean Pichot raconte combien lui et sa promotion furent impressionnés par Louis Sauger, ancien élève de Grignon, venu apporter son soutien à l'occasion du baptême de sa promotion. Cliquer ici pour lire cet hommage.
 
L'Adac  remercie le Cirad de son appui dans la numérisation du livre et sa transformation en fichier pdf. 

 *Tourte René, 1995. Louis Sauger (1917-1984), paladin de la recherche agronomique au Sénégal et en Afrique : essai biographique. Dakar : ISRA, 82 p.

   

Louis Sauger