Première synthèse (septembre 2019)

Une première synthèse vient d'être rédigée par Christian Feller à partir des interventions des participants à la tribune libre mise en place en 2018 sur le site de l'Adac. Pour lire le document cliquer ici.

 

Mise en place de la tribune libre (mars 2018)

Le labour entre mythes et techniques

Zone climatique soudano sahéliennes

Des travaux conduits en Afrique de l’Ouest ont confirmé la validité agronomique du labour, alors que d’autres ont conclu négativement. De plus, la mise en œuvre du labour en milieu paysan s’est heurtée à de nombreuses difficultés et à des échecs dont il convient d’analyser les causes.

Notre propos ici est certes de réactualiser le bien-fondé de cette pratique si besoin était, mais aussi de prendre du recul, et de voir comment ce message considéré comme la "modernité" pour l'Afrique a été approprié ou non, à différentes époques et dans des contextes culturels et socio-économiques différents, par le petit paysannat au sud du Sahara. Et qu'en était-il récemment, juste avant le grand message actuel du non-labour ou du travail simplifié ?

Pour vous guider dans vos réponses, vos écrits et bibliographie sur le sujet, je vous propose le plan suivant :

- L'idée du labour au XXe siècle avant les Indépendances ("le labour colonial")
* Le contexte économique (fabrication/exportation de charrues par la métropole) et technique (les problèmes de l'attelage et des animaux dans la colonie)
* La dimension "culturelle" du labour colonial (littérature, art, etc.)
* La dimension "officielle"
* La dimension "technique" 
* Labour et grands projets de "mise en valeur des terres"                                        
* L'appropriation par le petit paysannat                                                                                                       

- L'idée du labour après les Indépendances tribunelibreaccederdocuments
* La dimension "recherche",
* Labour et grands projets de "développement"
* L'appropriation par le petit paysannat

- La question actuelle du "non labour"vous avez la parole
* Le contexte agro-environnemental
* La dimension "recherche"
* L'appropriation actuelle par le petit paysannat

- Réflexions sur la dimension culturelle du labour
Il s'agit d'aborder ici le rapport de l'homme au sol : 
* Travail du sol, religions et mythes
* Travail du sol, fertilité et fécondité
* Place du labour dans la culture de chacun

Christian Feller

R Fauck avec le Président Senghor
Nous remercions Roger Fauck et l'AIDA (Association des anciens de l'IRD) de nous avoir autorisé à présenter ce document, de Roger Fauck précisément. Il y est beaucoup question du Sénégal et notamment de cette opération d'envergure conduite en Casamance à la fin des années 40 par la CGOT. Roger Fauck (avec René Tourte) est un des rares collègues à pouvoir témoigner aujourd'hui de cette aventure.
 

Sous l'égide conjointe de l'Association des Forestiers Tropicaux et d'Afrique du Nord (AFT) - dont Jean-Paul Lanly est le président -, et de l'Association Internationale Forêts Méditerranéennes (AIFM), Jean-Paul Lanly a codirigé la réalisation du livre Vivre et travailler en forêt au Maghreb avec le président de l'AIFM, M. Abdelhamid Khaldi, ingénieur forestier et enseignant-chercheur tunisien, ouvrage publié fin mars aux éditions L'Harmattan. 
Ouvrage conséquent (473 pages), il comporte deux parties, la première étant une présentation historico-technique des rapports de l'homme et de la forêt et de la foresterie, des origines à nos jours, en Afrique du Nord, et la seconde constituée de près de 25 témoignages de forestiers maghrébins et français sur leur vécu professionnel entre les années 50 (pour les plus anciens) aux années 2000.
L'ouvrage est préfacé par M. Jack Lang en sa qualité de président de l'Institut du monde arabe.
                                                                                                                                      
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Lanly JP  livre 14.03.19

C. SeignobosJ'ai eu la surprise de rencontrer à la Comédie du livre, Christian Seignobos de l'IRD (photo ci-contre) avec qui j'avais collaboré dans les années 90 sur les sorghos de décrue du bassin du Tchad. Il y dédicaçait son dernier ouvrage : Des mondes oubliés : Carnets d'Afrique, 2017, Editions IRD / Parenthèses, 312 pages. Il m'a dessiné une belle dédicace sur mon exemplaire acheté car en plus d'être un géographe renommé, il est aussi un dessinateur.
livre seignobos1
J'ai commencé à lire l'ouvrage qui est remarquable avec des dessins superbes et qui a été primé : Prix de la Société de Géographie 2017 - Prix de l'Académie des sciences outre-mer 2017
Pour lire une bonne présentation de ce livre et de son auteur, cliquer ici.
 
                                     Jacques Chantereau
                                          15 mai 2019

Vivre et travailler en forêt au Maghreb de Jean-Paul Lanly et Abdelhamid Khaldi, L'Harmattan (2019), 473 p.

Beldum de Bernard Faye, Spinelle Editions (2019), 188 p. Un roman qui se passe au Niger dans les années 70. 

Le bananier plantain. Enjeux socio-économiques et techniques, expériences en Afrique intertropicale, de Moïse Kwa et Ludovic Temple. Éditions Quæ, CTA (2019). Presses agronomiques de Gembloux, 184 p.

L'odyssée des plantes sauvages et cultivés de Serge Hamon, IRD Editions et Quae (2019), Serge Hamon est généticien à l'IRD. Ecouter l'interview.

Les fleurs d'une vie. Poèmes de Roger Bertrand, Editions Domens (2018). 

Ismaël et Isaac. La possibilité de la paix de Gérard HaddadPremier Parallèle (2018), 150 p. Gérard Haddad, médecin psychiatre, est un ancien de l'Irat.Ecouter l'interview.

Encyclopédie des plantes Alimentaires de Michel Chauvet, Belin (2018), 700 espèces du monde entier et 1700 dessins. ichel Chauvet est un confrère ethno-botaniste de l'Inra, anciennement à Amap.

Manifeste pour les nouvelles ressources, ouvrage collectif, Cherche midi (2018), collection Beaux livres, auquel a participé notre collègue historien du climat à l'IRD : Alain Gioda 

Des mondes oubliés : Carnets d'Afrique de Christian Seignobos, IRD Editions / Parenthèses (2017), 312 p.

A quoi pensent les plantes ? de Jacques Tassin, Editions Odile Jacob (2016), 155 p.    

presentation d'ouvrages Nouveautés mai 2019                                                                                                   Cliquer sur l'image pour l'agrandir