Ces derniers mois, la vie du bureau de l’Adac n’a pas été un long fleuve tranquille. En début d’année, nous avons connu une reprise de l’épidémie du Covid qui nous a amenés une nouvelle fois à tenir notre assemblée générale par correspondance. Dans le même temps, nous avons eu à faire face aux difficultés de mise en route de la nouvelle mutuelle du Cirad qui a été perturbante pour les retraités affiliés à l’ancienne. Ensuite, notre site web est resté inopérant pendant de longues semaines avant que ne soit lancée une version plus attrayante. Durant toute cette période, les décès des anciens ont été malheureusement trop nombreux comme en témoigne la volumineuse rubrique nécrologique de cette lettre. Néanmoins, le bureau n’a pas baissé pas les bras et a pu relancer les activités en présentiel comme cela était annoncé dans le précédent éditorial. Il y a eu le repas de retrouvailles au restaurant du Domaine du Grand Puy le 8 avril et une sortie en Camargue le 2 juin. Cette lettre en donne des échos.

Nous prévoyons d’autres activités cet automne avec un moment important programmé le 15 novembre : une Journée des anciens qui se déroulera au Cirad Lavalette et à Agropolis. Cette manifestation, reportée plusieurs fois en raison des contraintes sanitaires, doit permettre de redynamiser les liens amicaux entre les anciens Ciradiens. Nous aurons l’occasion de vous informer plus précisément de son déroulement mais d’ores et déjà, nous comptons sur votre participation qui nous donnera le plaisir de se revoir après deux années difficiles en matière de relations sociales.

Le président
Jacques Chantereau