louissauger

L'Adac honore la mémoire de Louis Sauger en présentant l'ouvrage que René Tourte* lui a consacré en évoquant ses études et son ascension professionnelle. Homme de science, spécialiste de génétique végétale, c'était un agronome complet, bâtisseur de la recherche agronomique sénégalaise moderne.
Jean Pichot raconte combien lui et sa promotion furent impressionnés par Louis Sauger, ancien élève de Grignon, venu apporter son soutien à l'occasion du baptême de sa promotion. Cliquer ici pour lire cet hommage.

 

L'Adac  remercie le Cirad de son appui dans la numérisation du livre et sa transformation en fichier pdf. 

 *Tourte René, 1995. Louis Sauger (1917-1984), paladin de la recherche agronomique au Sénégal et en Afrique : essai biographique. Dakar : ISRA, 82 p.

   

Louis Sauger

      

ou la force tranquille d’un homme déterminé

1973   Sitapha Diatta sur le bac de Ziguinchor en CasamanceSitapha Diatta est né en 1945. Il serait originaire du village de Dianki en basse Casamance, à quelque 20 kilomètres à l’ouest de Bignona, zone de bas-fonds et de « bolongs » liés à l’estuaire du fleuve Casamance.

Après l’obtention d’un diplôme d’ingénieur agronome (Nancy, 1967), il fut recruté par l’Irat (Institut de recherche en agronomie tropicale) en 1972 avec Mamadou Sonko (Toulouse, 1968), deux agropédologues, à l’œuvre en Casamance pour le premier et sur le fleuve Sénégal pour le second. Puis, dans les années 1980-1985, Sitapha Diatta dirigea le département AgroBio de l’Isra (Institut sénégalais de recherches agricoles). Comme nombre de ses collègues avant lui, il manifesta le désir d’œuvrer dans le système international. C’est alors que les épreuves s’enchaînèrent ; des épreuves dont il se releva, grandi, là où beaucoup auraient renoncé.

René Tourte présente ses ouvrages.

Publication des ouvrages chez L'Harmattan

Pour en savoir plus sur René Tourte, lire son autobiographie

Coulisses du livre de René Tourte.

Dans certains grands films, on aime bien regarder « les coulisse du tournage ». Vous apprécierez sans aucun doute, ici, "les coulisses de l'ouvrage" qui nous relatent sous l'œil de la caméra, l'inimaginable "saga" de cet ouvrage, qualifié récemment par un collègue économiste de l'INRA de "cyclopéen et titanesque", mené à terme (en quinze années) grâce à l’aide de l'épouse de l'auteur, aussi africaine que lui (comme il aime à le dire), et de quelques amis.

Cliquer sur l'image pour voir le film.

presentationtourte

Notre ami de l'IRD et adhérent de l'Adac, Christian Feller, membre titulaire de l'Académie d'agriculture de France, vient d'écrire pour cette dernière une recension de l'ouvrage de René Tourte : Histoire de la recherche agricole en Afrique tropicale francophone et de son agriculture de la Préhistoire aux temps modernes, L’Harmattan, 2019. Vous pouvez avoir accès au document en cliquant ici.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

les4livresTourte

Note de synthèse rédigée à partir de l’article :

https://publications-prairial.fr/arabesques

Au départ, des fonds cartographiques en déshérence

La richesse, la diversité et l’ancienneté des fonds cartographiques du Cirad en font une ressource scientifique et patrimoniale unique. Les cartes produites couvrent, sur une période allant de 1954 à nos jours, de nombreuses régions du Sud (Afrique, Amérique latine, Caraïbes, Asie du Sud-Est) et des thématiques d’intérêt pour l’histoire des espaces naturels et cultivés (cartes des sols, paysages, forêts naturelles, plantations forestières, plantes sauvages ou cultivées, ressources pastorales…).

Cependant, certains fonds étaient tombés dans l’oubli au fil de départs en retraite, de déménagements, ou de changements d’équipes. À la faveur de plans d’aménagement immobilier, certaines collections anciennes ont été mises au jour et inventoriées. Mais, faute de temps et de ressources dédiées, les fonds révélés n’étaient pas traités et continuaient à se détériorer.

Première action de tutorat de l'Adac (F. Ganry)


salledeclasse

Le Lycée général - Internat d'excellence avait sollicité l'Adac pour une intervention devant les élèves de premières ES/L dans le cadre du module «Nourrir l'Humanité», auprès du professeur de SVT.

J.P. Gaillard et F. Ganry ont alors rencontré le professeur de SVT, Mlle Nathalie Bonnet, le 23 janvier pour discuter des modalités d'une intervention de F. Ganry sur le thème Rôle de l'élevage, via le fumier, dans le développement d'une agriculture durable en zone soudano-sahélienne. Cas du Sud Mali.
Cette intervention se fit le 23 mai 2013, de 8 h 30 à 10 h 30, en présence du professeur. Elle se déroula dans de très bonnes conditions (accueil, support technique avec notamment un tableau blanc interactif, motivation du professeur, et intérêt manifeste d'une partie des élèves (ce qui n'était pas gagné d'avance !).
Le professeur me fit part de son souhait de renouveler l'expérience l'année prochaine sur le sujet des « Plantes de services » (ce dont elle nous avait déjà parlé le 23 janvier), et également de pouvoir faire visiter un laboratoire du Cirad aux élèves de terminales dans le cadre de leur cours de physique-chimie. Je lui ai suggéré le laboratoire « Analyses des eaux, sols et végétaux ». Elle écrira au président de l'Adac pour repréciser sa demande.

Le jeudi 27 février 2014, l’Adac a organisé une double collecte sur les sites de Lavalette, de Baillarguet et du Parc scientifique :

Des aliments au bénéfice de la Banque alimentaire de l’Hérault : conserves, lait, etc.
Des lunettes en vue de les redistribuer au Burkina Faso par l’intermédiaire d’un cabinet d’ophtalmologie de Bobo Dioulasso qui, après recyclage, les distribuera gracieusement à ceux qui en ont besoin.
Plusieurs membres du bureau se sont mobilisés et cette collecte a permis de récolter 120 Kg de denrées alimentaires. Ces denrées représentent environ 220 repas ce qui pour les représentants de la Banque alimentaire est satisfaisant..

Alors que les résultats de la collecte alimentaires sont très modestes, la collecte de lunettes a remporté un franc succès avec 220 paires de lunettes de vue et 20 paires de lunettes de soleil qui sont peut-être de vue.