Editorial

L’année se termine. Elle a été vécue sous la menace et les incertitudes occasionnées par l’épidémie du coronavirus qui nous a isolés. Même si elle ne semble pas nous avoir touchés de près, elle a mis à mal nos relations sociales et familiales. A la modeste échelle de notre amicale, la pandémie a nui à nos activités nous amenant, entre autres, à reporter l’organisation d’une Journée des anciens. Au bureau de l’Adac, nous n’avons eu la possibilité de maintenir les liens qu’au travers de notre site et de nos supports d’information, comme cette lettre que vous recevez aujourd’hui. De plus, avec la rubrique « Entre nous », nous avons mis en place un nouvel outil d’échange que nous vous encourageons à utiliser. Il convient maintenant de passer à la nouvelle année en comptant sur un retour progressif à une situation normalisée. Nous prévoyons de débuter 2021 par une AG le 28 janvier à l’Héliotel. En raison des circonstances qui ont empêché un fonctionnement normal, nous clôturerons l’exercice 2020 avec celui de 2019 et nous aborderons le suivant. Notre objectif est de faire cette AG en « présentiel » mais il nous faut aussi prévoir un autre type de concertation, notamment par courrier électronique, pour que vous puissiez participer au mieux à l’assemblée, même à distance. Des précisions seront apportées avec la convocation qui vous sera adressée début janvier. En attendant cet évènement, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année pour clore sans regret 2020 avec famille et amis dans un cadre sanitaire humanisé.

Jacques Chantereau

Président de l'Adac

Editorial

Nous venons de vivre une longue période de confinement marquée par de nombreux décès de collègues que nous avons connus en activité. Leur départ s’est fait sans cérémonie et nous en avons été doublement peinés. Nous avons une pensée pour eux et leurs familles. Grâce au site de l’Adac, nous avons veillé à vous informer de ces tristes évènements et nous nous sommes efforcés d’entretenir les liens confraternels tissés au cours de notre vie professionnelle. Aujourd’hui, les contraintes sont assouplies mais les incertitudes sur les difficultés à venir ne sont pas levées. S’il convient de rester vigilants, il faut aussi participer au retour d’une vie sociale normalisée. Ainsi le bureau de l’Adac reprend ses réunions. Nous allons rediscuter du projet de Journée des anciens qu’il a fallu remettre et que nous envisageons d’organiser dorénavant en novembre de cette année. Il y a également la question de l’assemblée générale. Tout ceci se discutera avec la direction du Cirad et, ensemble, nous chercherons à tirer parti de l’expérience inédite que nous venons de vivre. Enfin, il nous faut aussi considérer nos animations de groupe comme les sorties ou les conférences, même si les modalités de leur conduite sont encore imprécises. L’important est d’avoir confiance en l’avenir et de réactiver nos activités avec votre soutien. Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, pensez à renouveler votre adhésion pour 2020. Dans la reprise de nos activités, nous serons soucieux de la santé de chacun et, pour le présent, nous vous encourageons à vous préserver du virus.

Le président

Jacques Chantereau

 

Editorial

Nous avons tenu en 2019 la centième réunion de bureau de l’Adac. Nous pouvons penser que l’amicale se porte bien et être optimistes pour l’avenir. A bien y regarder, nous avons quelques inquiétudes. Le bureau se renouvelle peu et ne bénéficie pas de l’arrivée de « jeunes bénévoles ». Les plus récemment entrés dans le conseil d’administration ont pris leur retraite il y a une dizaine d’années. Durant tout ce temps, le Cirad a évolué. Dans notre configuration actuelle, nous ne sommes pas sûrs de bien intégrer les changements intervenus pour entretenir l’esprit de l’entreprise et avoir des contacts constructifs avec les actifs du centre et ceux du Sud. Par ailleurs, plusieurs des membres actuels du bureau souhaitent se retirer au terme de nombreuses années de bénévolat. Aussi, pour sécuriser les activités futures de l’Adac, le bureau a besoin d’apport de nouveaux collègues retraités aux parcours variés venant nous revitaliser. Avec l’année 2020 qui commence, formulons le vœu d’y parvenir. Nous nous appuierons pour cela sur une nouvelle Journée des anciens, organisée conjointement par l’Adac et le Cirad, qui se tiendra le 2 avril 2020 à Lavalette. Vous allez bientôt en recevoir l’invitation avec des précisions sur son déroulement. Cette manifestation ouverte à tous les anciens de l’établissement veut, en priorité, contribuer à entretenir les liens d’amitié entre nous tous. Aussi, nous comptons vous voir nombreux à participer à l’évènement. Nous comptons également arriver à susciter quelques vocations d’engagement au bureau de l’Adac.

Le président

Jacques Chantereau