louissauger

L'Adac honore la mémoire de Louis Sauger en présentant l'ouvrage que René Tourte* lui a consacré en évoquant ses études et son ascension professionnelle. Homme de science, spécialiste de génétique végétale, c'était un agronome complet, bâtisseur de la recherche agronomique sénégalaise moderne.

L'Adac remercie le Cirad de son appui dans la numérisation du livre et sa transformation en fichier pdf. 

 *Tourte René, 1995. Louis Sauger (1917-1984), paladin de la recherche agronomique au Sénégal et en Afrique : essai biographique. Dakar : ISRA, 82 p.

   

Louis Sauger

      

ou la force tranquille d’un homme déterminé

1973   Sitapha Diatta sur le bac de Ziguinchor en CasamanceSitapha Diatta est né en 1945. Il serait originaire du village de Dianki en basse Casamance, à quelque 20 kilomètres à l’ouest de Bignona, zone de bas-fonds et de « bolongs » liés à l’estuaire du fleuve Casamance.

Après l’obtention d’un diplôme d’ingénieur agronome (Nancy, 1967), il fut recruté par l’Irat (Institut de recherche en agronomie tropicale) en 1972 avec Mamadou Sonko (Toulouse, 1968), deux agropédologues, à l’œuvre en Casamance pour le premier et sur le fleuve Sénégal pour le second. Puis, dans les années 1980-1985, Sitapha Diatta dirigea le département AgroBio de l’Isra (Institut sénégalais de recherches agricoles). Comme nombre de ses collègues avant lui, il manifesta le désir d’œuvrer dans le système international. C’est alors que les épreuves s’enchaînèrent ; des épreuves dont il se releva, grandi, là où beaucoup auraient renoncé.