Travailler au service des forêts tropicales

Travailler au service des forets tropicalesDans la suite des livres Vivre et travailler en forêt tropicale (L’Harmattan, 2016) et Vivre et travailler en forêt au Maghreb (L’Harmattan, 2019), publiés sous l’égide de l’Association des Forestiers Tropicaux et d’Afrique du Nord (AFT), cet ouvrage est un recueil de témoignages sur leur vécu professionnel de vingt forestiers francophones, d’Afrique tropicale (Cameroun, Côte d’Ivoire, Congo, Niger, Rwanda, Sénégal), du Pérou et de France, ayant travaillé en régions tropicales.

Ces forestiers ont œuvré pour des organismes nationaux ou internationaux, de gestion et de conservation des forêts, pour des parcs et aires protégées, certains ont été enseignants ou chercheurs ; ils expriment la fierté d’avoir accompli cette mission de protection et de valorisation de ces écosystèmes forestiers.

La plupart d’entre eux ont à un moment ou à un autre travaillé avec des collègues du CTFT ou du Cirad, dans le cadre de projets, d’affectations, d’articles, et partagé une vision commune d’une foresterie au service des populations et d’un développement « durable ».

Ils insistent sur l’engagement sur le long terme d’un tel travail, et sur le souci de faire partager, avec les populations comme avec les « décideurs », l’importance des conséquences, environnementales, sociales et économiques, de la dégradation de ces ressources forestières.

Précédant ces témoignages, la première partie de l’ouvrage est consacrée à la présentation de deux situations d’aménagement forestier en cours, l’une sous les Tropiques secs au Niger, l’autre sous les Tropiques humides en Guyane française.

Cet ouvrage fait ressortir en quoi l’apport de ces gestionnaires forestiers, notamment ceux du secteur public, que sont les auteurs de ces témoignages, est ainsi crucial pour contribuer à la mise en œuvre d’une gestion durable et raisonnée des forêts tropicales.

Il montre aussi que les travaux menés et les dispositifs de recherche forestière installés il y a parfois trois ou quatre décennies sont d’autant plus d’actualité que les forêts redeviennent des enjeux nationaux et mondiaux majeurs, dans un contexte d’accélération des changements globaux.

Ces dispositifs apportent des informations qui intègrent le « temps long » ; ils font ressortir les relations entre dynamiques forestières, gestion des peuplements, flux de carbone, évolution de la biodiversité… et les facteurs tels que les évolutions climatiques, l’aménagement des territoires, les dynamiques agricoles et démographiques, les échanges internationaux….

Au-delà de la diversité de leurs dynamiques personnelles, les parcours de vie présentés dans l’ouvrage font ressortir la grande richesse du partenariat entre ces forestiers de différents pays, partenariat développé dans le cadre de relations bilatérales entre pays francophones, au sein d’agences multilatérales, comme dans le cadre de projets cofinancés par différents bailleurs de fonds.

Les liens tissés, les expériences partagées, les regards croisés, les amitiés créées entre forestiers sont aussi une des richesses ressortant des contributions à cet ouvrage.

Bernard Mallet


You have no rights to post comments