Expert émérite du Cirad : un nouvel appel d’offres

Le Cirad lance un nouvel appel d’offre pour sélectionner des experts émérites. La date de clôture est le 27 novembre 2020. Vous pouvez trouver l’appel ici.

Quatre candidatures, déposées lors du premier appel clos en juillet, ont été retenues par le Comité de Direction du Cirad. Ce sont celles de Emmanuel Torquebiau, Hubert de Bon, Bernard Faye et Jean Philippe Tonneau.
Les conditions du premier appel sont apparues à de nombreux membres de l'Adac peu engageantes. Aussi pour le second appel, le bureau de l’Adac m’a demandé de mieux préciser le contexte et les conditions de cet appel, en les résumant. Pour plus de détail, un power point est visible ici. 
L’initiative part d’un constat : le Cirad a perdu et perd des compétences, perte qui rend difficile la réponse à certaines demandes d’expertise. Le compagnonnage existant répond imparfaitement au transfert de compétences. En fin de carrière, les « bonnes compétences » sont énormément sollicitées et ne disposent que peu de temps. Et la date de retraite tombe comme un couperet. Du jour au lendemain finies les contributions possibles.
Le statut d’expertise senior est une reconnaissance du Cirad. Il a pour objet de mobiliser les compétences quand celles-ci n’existent plus au Cirad. Cette mobilisation sera accompagnée de transfert de compétences en direction de chercheurs du Cirad et/ou de partenaires. Le statut permet de bénéficier de certains appuis et services du Cirad, en particulier la documentation, en créant un lien formel, exigé par la commission informatique et liberté.
L’expertise senior concerne des tâches de terrain. C’est bien la valorisation opérationnelle des connaissances qui est recherchée : le comment faire à destination des opérateurs est recherché… L’enjeu est de répondre à une demande qui s’est plus étendue à de nouvelles expertises que modifiée. L’appel ne fait pas de distinction entre cadre et non cadres : tous peuvent postuler.
Vous pouvez poser votre candidature jusqu’à 10 ans après le départ à la retraite. L’essentiel est de montrer que vous disposez de connaissances utiles et utilisables.
Le dossier est simple : un CV et une lettre de motivation à soumettre avant le 27 novembre 2020. Vous n’avez pas à créer d’autoentreprise avant que votre candidature soit acceptée. La contractualisation est simple : un contrat régissant les relations (droits et devoirs) entre le Cirad et l’expert, en particulier pour l’usage des ressources informatiques ; puis des contrats spécifiques pour chaque intervention.
Je reste à votre disposition pour tout complément d’information. Je pourrais aussi par la suite, une fois le statut attribué, aider à la constitution de l’autoentreprise et à la prise d’assurances.

Jean Philippe Tonneau
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


You have no rights to post comments