Pierre-Charles Lefèvre

Nous avons la tristesse de vous signaler le décès le 11 août dernier, de notre confrère Pierre-Charles LEFEVRE, 76 ans. Vétérinaire retraité à Balnot la Grange. 

 Pierre-Charles LEFEVRE est né le 17 mai 1943. Il intègre l’école vétérinaire d’Alfort en 1963 et fait partie de la promotion A.68. De 1970 à 1972, il accomplit son service militaire au titre de la coopération civile en Amérique centrale, au Guatemala en tant que professeur assistant à la Faculté de médecine vétérinaire et de zootechnie de l’Université de San Carlos. A son retour, ayant intégré l’IEMVT, il suit les cours de Pasteur en virologie puis est diplômé de cette institution. De 1972 à 1975, il est en poste en Ethiopie à l’Institut Impérial Vétérinaire de Debré-Zeit, responsable de la production et du contrôle du vaccin antibovipestique. De 1975 à 1980 il est affecté au Tchad, à N’Djaména, au laboratoire de Farcha, en tant que chef du Service de Virologie. De 1980 à 1983, il est affecté au Sénégal, à Dakar-Hann au laboratoire national de l’élevage et de recherches vétérinaires (LNERV). C’est là qu’il lance le programme « Pathologie et Productivité des petits ruminants » (PPR), repris ensuite par Olivier Faugère. En 1983, il est nommé chef du Service de Pathologie infectieuse à l’IEMVT à Maisons Alfort où il restera jusqu’en 1991. Au cours de cette période il développe considérablement son laboratoire et fait recruter par sa direction, des chercheurs brillants comme Adama Diallo, Albert Bensaïd et d’autres encore. Il initie également l’épidémiologie animale tropicale et appuie, en particulier, le développement de l’écopathologie animale avec l’aide de Bernard Faye (INRA à l’époque) et de Guy Rosner (Centre d’écopathologie animale). De retour à Maisons-Alfort il écrit sa thèse sous la direction de Théodore Monod sur « La répartition de deux virus des petits ruminants sur le continent africain : influence des facteurs écologiques », thèse qu’il soutient en 1987 à l’Université Paris XII Val de Marne, pour devenir Docteur d’Etat. De 1991 à 1993 il est nommé Directeur du Laboratoire de Pathologie Animale Tropicale (PATHOTROP) dans le nouveau département Elevage et Médecine vétérinaire du CIRAD (CIRAD-EMVT), département créé à la suite de la fusion des différents instituts de recherche en zone tropicale, fusion qui conduit à la création du CIRAD. Il va y poursuivre des travaux en virologie (notamment sur les pestes bovine et des petits ruminants) et en épidémiologie. En 1994 il est nommé directeur du CIRAD-EMVT et accompagne avec succès la délocalisation des locaux et des agents de Maisons Alfort vers Montpellier. Il quitte le CIRAD en 1998, travaille un temps à l’OIE comme chargé de mission, puis rejoint le Conseil Général Vétérinaire à Paris. Il est nommé Inspecteur Général de Santé Publique Vétérinaire. C’est à ce moment-là qu’il entame la coordination de  son ouvrage monumental : « Principales maladies infectieuses du bétail – Europe et régions chaude ». Une édition en anglais est publiée quelques années après ; ces ouvrages restent une référence aujourd’hui encore. De 2002 à 2008 il est affecté à l’Inspection Générale de la Coopération internationale au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche.

Pierre-Charles laisse trois enfants. Il était un personnage de grande culture et un chercheur de haut niveau, particulièrement  brillant et bouillonnant d’idées originales qui faisaient de lui un interlocuteur de grande qualité. Doté d’un fort caractère, il était un homme généreux, passionné par le développement et la découverte et la formation de jeunes talents. Il laissera longtemps le souvenir d’un confrère et ami inoubliable.

Les obsèques auront lieu le mercredi 21 Août à 16 heures au crématorium du cimetière du Père Lachaise, à Paris.

 

Michel EDDI

 Président  Directeur Général