Bernard Vercambre

Bernard Vercambre en 2016

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de notre collègue retraité, Bernard Vercambre, survenu le 18 août.

Compagnon de route de longue date du Cirad, et avant de l'Irat, qu'il avait intégré dès l'obtention de son diplôme d'ingénieur de l'Enita (Bordeaux) puis d'un DEA, à la fin des années soixante.

Il a commencé sa carrière d'entomologiste comme VSN à l'Isra en Casamance où il a travaillé sur les ravageurs du riz irrigué. Il prépare et soutient alors brillamment une thèse de doctorat à partir de ses travaux au CNRA de Bambey, sur la mineuse des épis de mil, un ravageur inconnu jusqu'alors, dont il est le premier à mettre en évidence les caractéristiques, et qui se propage dans tout le Sahel dans les années soixante-dix, à la suite d'une période de sécheresse intense.

Il est affecté à la Réunion à partir de 1979, pour étudier les ravageurs de la canne à sucre. Dans le courant des années quatre-vingt-dix, il y met en œuvre un programme de lutte biologique, particulièrement  réussi, contre le ver blanc Hoplochelus marginalis, un hanneton introduit accidentellement depuis Madagascar, programme qui constituera son plus beau succès scientifique, internationalement reconnu.

Affecté au Cirad Montpellier au cours des années quatre-vingt-dix, il continue à apporter son expertise dans le cadre de programmes de recherche sur la résistance variétale de la canne aux foreurs à la Réunion, mais aussi sur d'autres cultures, comme le riz à Madagascar  ou en France Métropolitaine et le sorgho.

Retraité depuis 2010 à Castelnau-le-Lez, il continuait à s'adonner avec vivacité et passion à l'entomologie, en développant notamment des travaux d'études sur les fourmis.

A son épouse, à sa famille et à ses proches, et en notre nom à tous, nous adressons nos pensées très attristées et nos condoléances les plus sincères avec l'assurance de notre reconnaissance collective pour le travail qu'il a accompli au sein de notre maison, avec une grande fidélité et grâce à ses multiples compétences scientifiques.

Michel Eddi

Président Directeur général du Cirad