Conférence-débat Modélisation de la croissance des plantes

Le mardi 2 avril 2019, à l'amphithéâtre Jacques Alliot du Cirad, notre collègue Philippe de Reffye a donné une conférence intitulée Modélisation de la croissance des plantes. Cas du modèle GreenLab, en reprenant les résultats de 40 années de recherche sur l’architecture des plantes présentés dans l’ouvrage Architecture des plantes et production végétale publié chez Quae avec ses coauteurs M. Jaeger, F. Houllier et D. Barthélémy.

L’assistance venue l’écouter rassemblait des membres de l’Adac et de nombreux partenaires de travail avec lesquels Philippe de Reffye a œuvré ou interagit. Pour rappel, après 10 ans passés en Côte d’Ivoire comme généticien café à l’IRCC, il a créé le service informatique du Cirad. Ensuite, tirant parti de sa formation d’ingénieur et de généticien, il a monté et dirigé le laboratoire Amap (Atelier de modélisation de l’architecture des plantes) à Montpellier avant d’être le directeur du projet GreenLab en Chine. Dans sa présentation, Philippe de Reffye a expliqué comment, au départ de son cheminement, il a compris que les modèles architecturaux de plantes développés par Francis Hallé pouvaient être transcrits en logiciels informatiques. Avec Amap, cela a donné tout un ensemble de simulations graphiques du développement de végétaux. Par la suite, avec GreenLab, il a été possible de passer à un mode d’expression mathématique des logiciels qui ont alors énormément gagné en rapidité de fonctionnement. Il a été aussi possible d’intégrer les modèles de culture explicitant la production et la répartition de biomasse entre organes en fonction des relations source-puits propres aux espèces et en fonction de leur environnement (température, lumière, eau). Cette approche visualisant la croissance et le développement des plantes a fait valoir sa pertinence en pouvant modéliser aussi bien des plantes herbacées, des arbustes et des arbres et en pouvant s’ajuster à différentes échelles de peuplements. Elle a permis au Cirad d’être reconnu comme un pionnier dans l’utilisation de l’outil informatique en matière d’architecture végétale et d’avoir des partenaires nationaux et internationaux de renom. Les retombées en termes de vente de logiciels sont aujourd’hui importantes avec des applications dans le domaine de la conduite agronomique des cultures ou de l’aménagement paysager. Pour terminer, Philippe de Reffye a rappelé que les applications pourraient aussi concerner la défense des cultures et la sélection végétale. La modélisation peut ainsi caractériser des paramètres invariants du développement de types de végétaux susceptibles d’études d’héritabilité et de cartographie génétique. La conférence a été suivie de nombreuses questions et s’est conclue par la vente de l’ouvrage Architecture des plantes et production végétale.

Veuillez vous enregistrer pour voir le film de la conférence.