Gérard Haddad est un psychanalyste renommé qui, dans sa jeunesse, a été un agronome de l’Irat travaillant en Casamance, au Sénégal. C’est aussi un membre de l’Adac.

Sa venue le jeudi 21 février à la librairie Sauramps de Montpellier pour la présentation de ses derniers ouvrages a été un évènement qui a attiré un public nombreux où se trouvaient quelques adhérents de l’amicale. Gérard Haddad a séduit l’assistance par sa sincérité, son humour et sa capacité à tenir un discours psychanalytique simple. En début d'intervention, il a honoré René Tourte, son maître, comme il l'a présenté, à qui il avait rendu visite dans la journée avant sa conférence. Par la suite, il a aussi évoqué son passé de praticien de l'agronomie dont les approches lui paraissent proches de celles de la psychanalyse. Le débat a néanmoins été centré sur ses deux derniers livres : Ismaël et Isaac et Dans la main droite de Dieu : psychanalyse du fanatisme.

Ce fut l’occasion de parler de fraternité entre Juifs et Arabes et de leurs difficiles relations actuelles alors que, pendant des siècles, ils ont été proches et ont interagi positivement dans bien des domaines.
La nécessité de fermer la librairie a malheureusement limité le temps des discussions avec le public et la manifestation s'est terminée par une séance de dédicaces.

Gérard Haddad reste toujours attaché aux problématiques agronomiques du Sud comme en témoigne le livre qu'il a écrit en 2013 à partir de son expérience sénégalaise à l'Irat : Tripalium (présentation sur le site en accès « enregistré ») et l'article : « Comment le paysan africain est entré dans l'histoire » qu'il a publié en 2018 dans La Revue sur l'ouvrage historique encyclopédique de René Tourte.

 

Haddad1970 AfficheHaddadGerardSauramps Photo 2 Photo 3
Photo 4 Photo 5 Photo 6