Guy Paillotin

Guy Paillotin, ancien président du conseil d'administration du Cirad et de l'Inra, nous a quittés le 18 septembre, à l'âge de 76 ans.

paillotin guyAncien élève de l'Ecole polytechnique et de l'Ecole des mines de Paris, ingénieur du corps des mines, Guy Paillotin a commencé sa carrière en 1966 au CEA (Commissariat à l'énergie atomique) ; il y a conduit de nombreux travaux en biophysique, et présenté une thèse sur les transports d'énergie dans l'appareil photosynthétique des plantes en 1974, en lien avec l'Université de Paris-XI-Orsay. Il sera chef du service de biophysique du CEA, entre 1975 et 1981. Le ministère de la Recherche lui confie alors la responsabilité de la mise en œuvre des « programmes mobilisateurs » ayant vocation à renforcer et dynamiser les domaines clés de la recherche fondamentale. L’animation et la mise en œuvre du programme sur les biotechnologies lui permettra de nouer des relations très étroites avec la recherche agronomique française. C'est aussi la période de sa rencontre avec Jacques Poly, président-directeur général de l'Inra, qui sera également le premier président du conseil d'administration du Cirad après sa création en 1984. Rencontre « coup de foudre » de l'aveu des deux hommes, qui se prolongera par une collaboration particulièrement riche : en effet, après un bref retour au CEA (1983-1984), Guy Paillotin intégrera l'Inra à la demande de Jacques Poly comme directeur général adjoint chargé des questions scientifiques, fonction qu'il occupera jusqu'au départ du président en 1988. De cette puissante alchimie entre ces deux grands personnages, résulteront les importantes mutations qui vont orienter la recherche agronomique française, l'Inra en particulier, qui prendra notamment à cette époque le virage des biotechnologies et qui contribueront à renforcer la quête de l'excellence scientifique de l’Inra et du Cirad. En 1989, Guy Paillotin réintègre le CEA où il sera administrateur général adjoint jusqu'en 1992. Il est en outre président du Comité national d'évaluation de la recherche de 1989 à 1991. C’est en 1991 qu’Hubert Curien, ministre de la Recherche, le sollicite pour prendre la présidence de l'Inra, fonction qu'il occupera pendant huit ans. C'est l'époque où il devient président du Conseil d'administration du Cirad (1992-1999). Fort de ses compétences et de sa grande expérience de la recherche agronomique, il contribuera à orienter l'établissement vers des itinéraires et des champs scientifiques nouveaux, en mettant l'accent sur l'exigence constante de recherche de qualité des productions scientifiques et de reconnaissance des équipes et des travaux du Cirad. Observateur attentif des activités de l'institution au Sud, il dont il avait rapidement compris le sens du mandat et les contraintes, Guy Paillotin s'est efforcé de mettre en valeur et de favoriser les collaborations et le rapprochement avec l'Inra.
Depuis 1999, Guy Paillotin a présidé aux destinées de grandes institutions de la recherche : Ina-Pg, Afme, Cemagref, plusieurs commissions du Cnrs, Conseil national de l'alimentation. A partir de 2002, il a également présidé le Conseil d'administration de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail. Secrétaire perpétuel de l'Académie d'agriculture, Guy Paillotin était l'auteur de nombreux ouvrages et publications ; le plus célèbre reste l'ouvrage coécrit en 1999 avec Dominique Rousset intitulé Tais-toi et mange ! L’agriculteur, le scientifique et le consommateur, dans lequel il développe ce que doivent être selon lui les enjeux agricoles et alimentaires du prochain millénaire, qui restent d'une brûlante actualité. Nous saluons la mémoire de Guy Paillotin, haute et prestigieuse personnalité scientifique de son temps.