Jacky Ganry

Jacky nous a quittés le 4 février 2013. Nous étions nombreux à connaître son dévouement absolu aux valeurs portées par le CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) et son engagement à faire progresser sans relâche la connaissance des filières horticoles. Il est l’une des grandes références scientifiques dans le monde de la banane, notamment en matière de physiologie du bananier, diversité variétale, lutte contre les cercosporioses, création variétale et amélioration de la qualité. A travers ses réalisations, il a soutenu et fait progresser la filière antillaise, mais aussi africaine, sans omettre son apport aux productions locales de plantains dans de nombreux pays du monde.

 

Avec ses équipes, Jacky a contribué au développement de la lutte raisonnée (avertissement cerco) et à de multiples autres innovations (système de prévision de récolte, système jachère vitroplants, amélioration génétique des bananiers, etc.). De manière plus large et plus récente, nous lui devons d'avoir mis l'accent sur la place des fruits et légumes et des technologies agroalimentaires dans leurs relations avec l'alimentation et la santé humaine.

Après une scolarité brillante, son diplôme d'ingénieur agronome de l'Agro de Grignon en poche, Jacky Ganry a rejoint, en 1969, l'Institut des fruits et agrumes coloniaux (IFAC) en tant qu'écophysiologiste à la station de recherche de Neufchâteau ; il fait ainsi paraître dès 1971 ses premières publications scientifiques sur la cercosporiose jaune. En 1980, il soutient sa thèse de doctorat d'État à Paris sur l'action de la température et du rayonnement sur la croissance, le développement et le rendement du bananier. Cette thèse, ainsi que les multiples publications issues de ses nombreux travaux de recherche menés au cours de cette période guadeloupéenne très intense, fait office de références à l’échelle mondiale pour de nombreux scientifiques ; aujourd'hui encore, ses articles influencent les pratiques agricoles bananières dans de nombreux pays producteurs.

De par la qualité de ses travaux et de leur reconnaissance internationale, Jacky succède logiquement en 1982 à l’illustre pionnier de la recherche bananière, le Dr. Jean Champion, à la tête du programme « bananier et plantains » de l’Institut de recherche sur les fruits et agrumes (IRFA, ex IFAC) ; il assoit alors la notoriété du collectif de recherche concerné par cette filière : une vingtaine de chercheurs répartis entre la Caraïbe, l'Afrique et Montpellier. Puis, en 1992, il prend, tout aussi logiquement, la direction scientifique du département des productions fruitières et horticoles du Cirad (FLHOR, ex IRFA) dont il renouvelle les compétences comme les partenariats.

En 1989, il sera à l’initiative de la création du Centre africain de recherche sur la banane et plantain (CRBP) basé au Cameroun ; il participera aussi à cette même période à la création et au positionnement à Montpellier du siège de l’International Network for the Improvement of Banana and Plantain (INIBAP, devenu Bioversity International un des centres du CGIAR). Il renforcera en outre la notoriété internationale de l’ACORBAT (Association pour la Coopération des Recherches Bananières aux Antilles et en Amérique Tropicale, par ailleurs créée en 1965 à l’initiative de l’IFAC en Martinique).

Il a consacré ses dernières années professionnelles passées au CIRAD à promouvoir la promotion des fruits et légumes tropicaux au travers de plusieurs réseaux internationaux : l’ISHS (International Society for Horticultural Science), la FAO et GlobalHort. Par ailleurs, en 2001, il avait été nommé correspondant national à l'Académie d'agriculture de France, pour la Section cultures, systèmes de production et produits végétaux, charge qu’il assumait depuis avec régularité et conviction.

Chercheur exigeant, animateur scientifique reconnu et respecté, Jacky s'est dépensé sans compter à Rome au secrétariat du Forum mondial de la recherche agricole ; il a été l’un des artisans de la première conférence GCARD (Global Conference on Agricultural Research for Development) qui s'est tenue à Montpellier (France) en mars 2010.

Collègue ouvert, dévoué et attentif, scientifique rigoureux, mélomane, sportif et proche de la nature, Jacky a été tout cela durant cette longue et belle carrière au CIRAD.

Au nom de tous ceux qui ont eu la chance de l’approcher tout au long de son fabuleux cursus professionnel, je tiens à lui exprimer notre profonde reconnaissance pour l’œuvre qu’il a réalisée, l’héritage inestimable qu’il nous a laissé et le bonheur que nous avons eu de travailler avec lui.

Thierry Lescot
Montpellier, février 2013

Hommage international

Hommage des collègues et amis du Cirad