Notre camarade Jean Brenière, ancien patron de la défense des cultures du département IRAT du CIRAD, est décédé le 26 mai 2014 à Montpellier. Jean était né le 20 septembre 1924 en la ville de Sète, point de départ de son cursus scolaire qui le mènera à l'École nationale supérieure d'Agriculture de Montpellier (promotion 1943-1945). Ayant choisi la carrière ultra-marine, il poursuit en 1945-1946 ses études supérieures à l'École supérieure d'application d'agriculture tropicale, ESAAT ("Nogent", futur CNEARC, puis IRC) et se spécialise en entomologie à l'ORSC (futur ORSOM, puis ORSTOM, actuel IRD).

Le 17 février 2014, le docteur Georges Tacher nous a quittés. Il venait d’achever sa 151ème publication intitulée « Mon roman ». Avec son humour et sa sensibilité cachée, il y retraçait pour sa famille les faits marquants sa vie, son enfance au Chesnay, puis au Val d’Albian devenu le fief de la famille, et sa carrière africaine. Il devait écrire un autre tome, mais la plume de Georges s’est arrêtée en chemin, à quatre vingt ans.

Jacques Marquette est décédé le 11 février 2014, au terme d’une longue et douloureuse maladie.

Ancien élève de l’École d’Agriculture du Chesnoy (Montargis) et du Centre national d’Études d’Agronomie tropicale, Jacques a débuté sa carrière à Madagascar en 1954, dans les Services de l’agriculture de la France d’outre-mer. Il est alors affecté à la prestigieuse station agronomique du Lac Alaotra, sous l’éminente tutelle du grand Gilbert Cours-Darne. Puis, à l’indépendance et au sein de l’IRAT, sous la direction de Pierre Roche, il assure pendant une bonne quinzaine d’années la liaison entre la recherche et les organismes de vulgarisation et de développement sur l’ensemble de la Grande Île.

Notre collègue et ami Alain Guyot nous a quittés le 24 janvier 2014 après une longue maladie.

Diplômé de l'Istom, Alain avait commencé sa carrière à l'IFAC, devenu par la suite l'IRFA, puis l'avait poursuivie au CIRAD. C'est principalement au service de l'Afrique, notamment de la Côte d'Ivoire, mais aussi des Antilles et en Métropole qu'Alain exerça avec talent ses compétences, reconnues, dans les divers domaines de la recherche fruitière.

Chère Anne,

Il y a trois semaines à votre domicile nous regardions ensemble un reportage filmé à Madagascar et réalisé en août dernier à l’initiative de l’une de vos petites-filles Astrid. Or ce pays de ma première affectation Outre-Mer il y a cinquante ans, je venais précisément de le revisiter. Le document à vocation humanitaire et solidaire réveillait chez vous une fierté non dissimulée puisqu’il enclenchait l’heure de la relève générationnelle.