Nous avons appris par Pierrette Picot son épouse le décès de Philippe Picot (IFCC --->IRCC ---> Cirad) dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 août 2017.

 

Né le 18 septembre 1933, à Monchecourt (Nord), notre collègue Philippe Picot a fait ses études secondaires à Saint-Etienne, et obtenu, en 1954, le diplôme de l’Ecole supérieure d’agriculture de Purpan Toulouse (Certificat d’études agronomiques, économiques et sociales).

Embauché en 1957 comme contractuel à la Safa (Société africaine forestière et agricole) basée à Paris, il part travailler pour la Safa au Cameroun, comme agent de plantation et responsable de l’usine à latex jusqu’en 1959 ; puis de 1959 à 1963, il sera responsable des plantations de caféiers à la Safa de Lobaye en Centrafrique. Il est recruté en janvier 1964 à l’Ifcc, comme agronome à la station centrale du café à Ilaka-Est (Madagascar), chargé de la sélection et de l’expérimentation. En 1974, il est détaché auprès de la Satmaci (Société d'assistance technique à la modernisation de l'agriculture) en Côte d’Ivoire, en qualité de directeur régional du secteur de Man, pour la vulgarisation. Puis il est affecté en Centrafrique, de 1975 à 1979, comme chef de l’opération Prévulgarisation caféière. De 1980 à 1982, Il sera détaché auprès du ministère de la Coopération en qualité de conseiller technique pour l’Opération café à Tamatave (Madagascar). Enfin, jusqu’en 1984, revenu au sein de l’Ircc, il sera détaché auprès de la Sonadeci (Société nationale de développement des cultures industrielles) au Gabon, comme responsable du bloc industriel caféier d’Alanga pour la multiplication et la plantation des caféiers. Il est nommé, en 1984, représentant de l’Ircc en Nouvelle-Calédonie et responsable de la station expérimentale du café à Ponérihouen pour la sélection et l’agronomie. Il terminera sa carrière en Nouvelle-Calédonie et prendra sa retraite le 31 décembre 1993.