Le rassemblement (tant souhaité dans certains milieux politiques), l’Adac l’a réussi le 16 décembre 2016 lors de la Journée des anciens du Cirad. Le pari était difficile pour trois raisons : la saison tardive peu propice aux déplacements, la dispersion géographique des anciens du Cirad, le programme peut-être scientifiquement trop dense et temporellement trop chargé, ne laissant pas un espace suffisant à la convivialité. Malgré ces écueils, la centaine d’anciens qui se sont déplacés a apprécié cette initiative. Cette journée a permis à l’Adac de mieux se faire reconnaitre dans sa capacité à réactiver des amitiés passées et à actualiser les connaissances des anciens sur l’évolution du Cirad et ses orientations scientifiques et partenariales récentes. Parmi celles-ci, j’ai noté la signature d’une convention d’entreprise unique, les mesures d’impact de la recherche sur le moyen et long terme, une nouvelle approche de la démarche filière et du développement durable, un partenariat renouvelé avec les membres du Coraf et enfin un hommage aux anciens qui ont construit le Cirad. Une analyse plus approfondie des réactions des participants et de celle des organisateurs que je remercie ici, permettra sans doute de faire encore mieux lors de la prochaine édition.

Le président
Jean-Pierre Gaillard