- - -
 

       
        Newsletter No 10,  Juin 2016

 

                Amicale des anciens du Cirad

 
   

 

Chers toutes et tous,

Depuis les newsletters N°8 et N°9 (cette dernière présentait les dessins de Marc Roesch), quoi de nouveau sur notre site ? Pour le savoir, je vous invite à parcourir les rubriques ci-dessous, et surtout n'hésitez pas à nous écrire pour nous faire partager vos récits, photos ou commentaires. 

Bien amicalement

                                                          Le président                                                           J.P. Gaillard   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Un nouveau logo : l'Adac vient de changer son logo, comme vous l'avez sans doute remarqué. 

Récits notes et palabres : 

Jean Kuaté en 2010Avec Jean Kuaté, chercheur camerounais, coordinateur scientifique à l'Irad, nous sommes heureux d'ouvrir le cercle de nos auteurs à nos partenaires du Sud. Voici deux histoires d'autant plus cocasses qu'elles sont vraies :Idiot ou escrocet L'homme qui voulait tuer un arbre


Philippe Demombynes, avec son inégalable talent de conteur, nous emmène au Sénégal et en Corrèze à travers deux récits :

Philippe Demombynes chez lui en 2016, interviewé par la presse sur  Mein Kampf (livre posé devant lui) car la seule traduction en français qui existe à ce jour a été faite par son père.
(1) Sur la paille !
L'année 1976 fut une année de sécheresse terrible en France. Philippe de Villiers, dans son dernier livre "Le Moment est venu de dire ce que j'ai vu", écrit ceci : "Jacques Chirac m'appelle Monsieur Sécheresse, car c'est moi qui fais rentrer la paille et le fourrage. Cette année 1976 est terrible. Pour le stagiaire (que je suis) c'est une bénédiction". Voici la véritable histoire de "Monsieur sécheresse" racontée par Philippe Demombynes. Vous y découvrirez qu'en réalité c'est le tandem des deux Philippe qui a réussi cette opération salvatrice pour le bétail :  Demombynes a conçu le projet et ramassé toute cette paille mais il a bénéficié du bras de levier politique de son ami de Villiers pour la transporter.

(2) Réfléchir avant d’agir
Nous sommes au CRA de Bambey dans les années 50. Un soir, après qu'un nuage de criquets ait soudainement obscurci le ciel, un courageux commando phytosanitaire du CRA se met en route illico pour les traquer et les anéantir là où ils décideraient d’atterrir... 

Jean-François Poulain
, nous propose deux textes fort intéressants :
Jean-François Poulain en 2015(1) son allocution lors de son départ du Cameroun
dans laquelle il se livre à un bilan de son action en Afrique durant plus de 40 ans d'agronome engagé, toujours près des paysans,  (recherche scientifique, gestion de projet, politique agricole, enseignement, direction d'institut)

(2) ses réflexions sur le projet Garoua, qui restent d'actualité dans le cadre de la gestion de projets, et surtout qui annoncent le Prasac (Pôle régional de recherche appliquée au développement des savanes d’Afrique Centrale) que nous présentons à la suite du texte de Jean-François Poulain.

Jacques Meunier
Jacques Meunier en 2016
Les destinataires de la lettre de l'Adac ont déjà lu, épisode après épisode, les aventures de Jacques Meunier à la recherche des Elaeis guineensis à travers le Monde.
Nous sommes heureux de les rééditer ici.

 

Photothèque :
120 nouvelles photos viennent d'être déposées dans la photothèque se répartissant ainsi : 83 pour l’étranger, 22 pour la France métropolitaine et 15 pour la France OM.

Tribune libre*
L'Adac a mis en place sur son site, en page d'accueil, une tribune libre pour recueillir des articles d'opinion et les commentaires afférents. Vous êtes donc invités à vous exprimer dans l'espace « commentaires » de cette tribune libre, sur les deux sujets en débat : Afrique et agriculture : de la détresse à l'espoir et Forêts en péril


    * Accès public   
                                                  

   
 - - -
{unsubscribe}Se désinscrire {/unsubscribe}