Editorial

Le 17 juin prochain, le Cirad, l’Inra et le Maaf organisent sur le campus d’Agropolis à Montpellier une journée mémorielle dédiée à Hervé Bichat. Bien que l’Adac affiche dans ses activités la mise en valeur de l’histoire et la mémoire des hommes qui ont fait le Cirad, elle n’a pas été sollicitée comme contributeur à cet hommage.

Nous sommes toutefois reconnaissants aux institutionnels d’avoir pris une telle initiative, et à Michel Eddi de nous avoir informé directement de ce projet. Si une telle décision n’avait pas été prise, le conseil d’administration de l’Adac avait prévu de saluer lors d’un événement la mémoire du premier directeur général du Cirad et adhérent actif de notre amicale. En qualité de président de l’Adac et d’ancien membre élu du premier conseil d’administration du Cirad présidé par Jacques Poly, je tiens au nom de l’Adac, à manifester à Hervé Bichat notre reconnaissance et notre affection. Ses qualités de visionnaire sur la nécessaire évolution de la recherche agronomique française dans les pays du Sud, notamment en Afrique, se sont révélées pertinentes. Son souhait de réformer tout en préservant les acquis et la particularité des instituts a été un gage de réussite de la première étape de cette réforme. Son aptitude à reconnaitre les compétences de ceux qui ont fait le Cirad dans les années 85-90 sont au crédit de sa réussite. C’était aussi un homme de cœur. Il mérite bien un hommage collectif des anciens du Cirad. J’encourage vivement ceux qui ont connu et apprécié Hervé Bichat à réserver cette date d'ores et déjà. Pour participer à cette journée, il est impératif de vous inscrire avant le 3 juin en cliquant ici.

Le président

Pour lire la suite, cliquez sur le lien la lettre de l'Adac N°33