C'est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons le décès de Catherine Acquaviva, survenu le 13 mars dernier à l'âge de 67 ans.

Catherine était entrée au Cirad en 1973, en qualité de technicienne. Elle a passé la majorité de sa carrière au Programme Canne à sucre de l'IRAT.
Après plusieurs années d'absence pour maladie, elle a fait valoir ses droits à la retraite en 2008.

Les personnes qui l'ont côtoyée se souviennent de sa gentillesse et de sa personnalité volontaire, parfois opiniâtre.

Elle repose dans le petit cimetière familial en Corse, dont elle était originaire et qu'elle aimait tant.

Au nom de ses anciens collègues et amis du Cirad et en mon nom propre, j'adresse à son fils Stéphane ainsi qu'à sa famille, nos plus sincères condoléances.

Michel Eddi