Claude Py – 29 juillet 2015
Né en 1923, dans les Vosges, à Moussey, il était à l’Adac l’un de nos anciens les plus âgés.

Tout jeune, il aimait déjà la nature et l’agriculture avec un grand A. En 1943, il intégra l’Ecole nationale supérieure d’agronomie de Grignon, qui ferma en 1944 avec le débarquement des troupes alliées. Il rejoignit Grignon, en 1945, pour terminer ses études d’ingénieur et effectuer un stage à Rabat à l’Orstom, en section génétique. Sa carrière a débuté en 1950 à l’Ifac en Guinée, où il travailla sur l’ananas, à la station de Foulaya, dans le secteur de Kindia. En 1958, après l’indépendance de la Guinée, il fut affecté pendant 10 ans en Martinique, puis à Paris et à Montpellier, à partir de 1977. Il effectua de nombreuses missions en Afrique et en Amérique latine. Spécialiste et chef du programme ananas, il était une référence internationale de la culture de cette plante, tant dans le milieu scientifique que professionnel. Claude Py a écrit plusieurs ouvrages scientifiques qui font encore référence et a été à l’initiative de collaborations avec le Brésil, Cuba et Hawaii. Il a contribué au développement de la culture de l'ananas dans de nombreux pays tropicaux. Ceux qui ont eu la chance de le rencontrer se souviennent du scientifique brillant qu’il était ainsi que de ses très grandes qualités humaines. Son histoire était aussi celle d'un survivant de Dachau où il fut déporté avec son père, son frère et son cousin, période éprouvante de sa vie et dont il ne parlait pas