Le sol, un patrimoine pour l’humanité


La « journée sol », organisée par l’Association des anciens de l’IRD (Aida) et par l’Adac avec le soutien de l’IRD, du Cirad et de la ville de Montpellier, s’est déroulée le 21 novembre 2015 de 10h00 à 18h30, Salle Rabelais à Montpellier.
La journée a été ouverte par Patrick Caron (Cirad), directeur général délégué à la recherche et à la stratégie du Cirad et Christian Feller (IRD), membre du Comité exécutif de l’Union internationale de science du sol (UISS).

Il s’agissait d’une journée grand public pour découvrir cette ressource méconnue, le sol, aussi importante que l’eau et l’air, comme annoncé dans l’affiche ! La particularité de cette journée, voulue par les organisateurs, était la présence d’une personnalité scientifique non-spécialiste du sol mais très active dans les médias pour la défense de l’environnement.

C’est ainsi que Francis Hallé, professeur de l’Université de Montpellier, spécialiste des arbres et des forêts, fut invité pour participer à l’animation des débats, ouvrir la journée par une introduction sur le sol (le point de vue du non-spécialiste) puis, en fin de journée, prononcer une conclusion.

En plus de Patrick Caron, de Christian Feller et de Francis Hallé, cinq conférenciers intervinrent et animèrent les discussions. La place du sol dans les problématiques de l’environnement, de l’eau, de la sécurité alimentaire, de la pollution et de la santé, furent traités respectivement par Tiphaine Chevalier (IRD), Marc Voltz (Inra), Florent Maraux (Cirad), Christian Mougin (Inra) et Emmanuel Doelsch (Cirad). Unanimement fut louée la qualité pédagogique des exposés et la réussite de l’adaptation au grand public de leur présentation. Le dernier exposé, de Christian Feller, traita du rôle du sol dans l’art ; il montra comment, au cours des siècles, les grands artistes imaginèrent et peignirent le sol, même en lui faisant une place discrète dans leur œuvres.
Francis Hallé qui avait studieusement écouté et pris beaucoup de notes, fit une conclusion pertinente et percutante en montrant de façon claire et concise le lien entre la survie de l’humanité et l’impérieuse nécessité de protéger les sols. Enfin, il remercia vivement les conférenciers et le public pour la richesse de leurs interventions.

Pour terminer, voici un extrait des remerciements que nous a adressés Christian Feller : « Laissez-moi vous remercier du fond du cœur pour tout ce que vous avez fait pour que cette journée soit un succès, même si nous eussions tous souhaités une participation un peu plus importante du « grand public ». Je retiens aussi de cet évènement qu'entre Adac et Aida nous nous connaissons peut-être un peu mieux et que même nous avons (en tout cas moi) parfois oublié qui appartenait à l'une ou l'autre association pour un vrai travail commun. Peut-être avons-nous d'autres types de projets ou activités à mettre en commun. En tout cas, je suis d'accord avec Jean-Pierre Gaillard, pour un futur debriefing, entre autres, sur la dimension de la diffusion post-journée des interventions, mais peut-être aussi sur d'autres activités communes à l'avenir (?) ».


Francis Ganry