Notre collègue retraité Pierre Lossois est décédé à Montpellier le mercredi 2 décembre 2015.

Né en 1923, Pierre Lossois était ingénieur agro diplômé de l’Ensa de Rennes. Il a débuté sa carrière en 1947 à la société « Bambao » en qualité d’agronome responsable des plantations de sisal et d’ylang ylang aux Comores (Grande Comore et Anjouan).

Avant son départ de l’archipel en 1956, il a contribué à la création d’une importante plantation de canne à sucre.

Cette même année, il est recruté par l’IRHO et affecté au Sénégal en qualité de chercheur sur l’arachide. Suite à un diffèrent avec le directeur scientifique de cet institut, il démissionne après 6 mois d’activité pour rejoindre le siège de l’Ifac 6 rue du général Clergerie à Paris.

A l’Ifac devenu plus tard Irfa dirigé à l’époque par Richard Guillerme et Jean Cuillé, il est rapidement chargé de créer et de d’animer le service de biométrie, d’abord à Paris jusqu’en 1977 puis à Montpellier jusqu’à son départ en retraite en 1985 où Xavier Perrier lui a succédé. Dans ses fonctions de chef de service P Lossois a rapidement imposé aux chefs de programmes et à tous les chercheurs de l’institut une rigueur absolue dans le choix des dispositifs expérimentaux dont son service aurait à traiter les données et en faire l’interprétation statistique.Aucun protocole de recherche ne pouvait été mise en place sans l’aval du chef de service de biométrie. Son souci permanent d’actualiser ses connaissances et celles de son équipe sur les nouvelles méthodes d’analyse des données en a fait un pionnier au sein du Gerda de l’utilisation des analyses multidimensionnelles appuyé par l’évolution rapide des outils informatiques. Derrière son apparente austérité et sa passion pour les mathématiques appliquées se cachait un homme d’une grande générosité et d’une éthique sans faille. Il a publié plusieurs articles scientifiques dans la revue « FRUITS » et a effectué de très nombreuses missions d’appui et de formation sur les dispositifs de l’institut outre-mer .A Paris en marge de son activité scientifique, il a été pendant plus de 10 ans maire adjoint de la ville d’Herblay.

Jean-Pierre Gaillard