Editorial

Le Cirad a trente ans. La plupart d’entre vous étaient en activité dans les instituts et dans le Gerdat en juin 1984 et de fait ont vécu leur transfert effectif dans le Cirad le 1er janvier 1985.

De la longue période qui a précédé la parution du décret de création du Cirad, de la phase de dissolution des instituts au second semestre 1984, de la mise en ordre de marche de la nouvelle structure, je conserve des souvenirs précis.

En effet, en qualité de partenaire social, j’ai participé avec d’autres, de 1982 à 1984, aux très nombreuses négociations relatives principalement au statut des personnels, mais aussi j’ai eu l’honneur d’être membre élu du premier conseil d’administration du Cirad présidé par Jacques Poly. Nombreux parmi vous s’interrogeaient légitimement sur leur devenir ; certains avec enthousiasme, d’autres avec interrogation.

Je suis convaincu que cette évolution institutionnelle ne vous a pas laissés indifférents et que ceux dont la mémoire est encore vive pourraient apporter leur témoignage sur leur vécu, entre 1983 et 1985.

L’amicale des anciens du Cirad et ses vecteurs de communication sont des outils efficaces pour mémoriser les souvenirs des anciens, mais surtout faire partager ces moments particuliers qui ont marqué vos carrières et vos structures de recherche. En cette année anniversaire, je vous invite à nous transmettre pour publication dans notre lettre et ou sur notre site internet votre précieuse contribution. Au nom de l’Adac, je vous en remercie.

Le président Jean-Pierre Gaillard

Pour lire la suite, cliquez sur le lien la lettre N° 28